Près de  500 personnes prennent part à une formation sur l’entrepreneuriat agricole. Ces formations, autour des cultures maraîchères, vivrières, pérennes et de l’élevage, sont organisées en la salle des conférences Saint Joseph du diocèse de Buta sous le haut patronage du Gouverneur de la province du Bas – Uélé, le Professeur Jean-Robert NZANZA BOMBITI. C’est au nom de l’Autorité Provinciale que le go des activités a été donné le lundi 3 octobre 2022, par le vice-gouverneur, Christophe KONDANGA LEMONDE.

Selon les termes de référence, TDR,  de cette grande activité, il est question de Sensibiliser, former et encadrer la population sur les techniques d’élevage, de la production des cultures pérennes, vivrières et maraîchères, et d’améliorer quantitativement et qualitativement la production agricole et animale dans la Province du Bas – Uélé ; lutter contre la faim, la pauvreté et le chômage en développant l’esprit d’entrepreneuriat agricole, intérioriser chez les agriculteurs l’importance de travailler en coopérative pour le développement intégral et, enfin, autonomiser les jeunes en les initiant à des activités agricoles (agrobusiness) génératrices des revenus aux fins de contribuer à la sécurité alimentaire.

Ces formations, se voulant plus pratiques que théoriques, la partie théorique ne prendra que 15 jours, et la partie pratique couvrira les opérations de semis à la récolte, soit 100 jours ou environ 4 mois, a expliqué l’ingénieur Blaise ADIPATENGE, Expert et directeur général de l’entreprise UELE AGRO-BUSINESS.

Ces formations s’inscrivent dans la ligne droite du programme du gouvernement provincial du Bas – Uélé.

Parmi les participants, on retrouve des agriculteurs, des étudiants, des enseignants, des fonctionnaires, des policiers, des militaires, des commerçants, des religieux, des taximen, des sportifs. Toutes les couches de la population sont quasiment représentées.

La Rédaction.