Bas-Uele News

+243 853 376 539

provbasuele@gmail.com

Reçu à Kinshasa en audience ce vendredi 21 Octobre 2022 par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, MUHINDO Nzangi Butongo, dans son cabinet, le Gouverneur de la province du Bas-Uélé, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti, s’est entretenu longuement avec son hôte. Occasion offerte à Jean Robert NZANZA de poser tous les problèmes qui bloquent le bon fonctionnement des établissements de l’enseignement supérieur et universitaire dans la Bas – Uélé.

Dans le plaidoyer du Gouverneur de la province du Bas – Uélé, figurent plusieurs points, notamment les nouvelles institutions ESU dans le Bas Uélé, à savoir l’ISTM Bondo qui a un problème de prise en charge par  le gouvernement de la République, l’ISTM Dingila qui sollicite son autonomisation, car jusque là, il est encore une extension de l’ISTM Basoko, l’ISTM Poko et l’ISEA Bambesa qui sollicitent la reprise des enseignements dès l’année académique prochaine ; mais aussi les nouvelles institutions comme les ISP Aketi, Poko et Bambesa. 

Les deux interlocuteurs ont également abordé  le dossier relatif à la mécanisation du personnel de l’ESU dans le Bas-Uélé, la régularisation de la situation administrative de 36 Chefs de travaux de l’ISP Buta actuellement sous-payés par rapport à leurs grades et enfin la nomination des membres des comités de gestion des certaines institutions publiques. Concernant l’université du Bas-Uélé, UNIBAS, dont la prise en charge est déjà effective, les échanges ont tourné autour de la nomination d’un nouveau comité de gestion ainsi que la transmission de la liste du personnel à mécaniser. 

Tous les problèmes posés par le gouverneur de la province du Bas-Uélé, le professeur Jean-Robert NZANZA Bombiti, ont eu un écho favorable auprès du ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, MUHINDO Nzangi Butongo. C’est avec satisfaction que le numéro 1 du Bas-Uélé a quitté le cabinet de ce membre du gouvernement des Warriors au terme d’un entretien d’environ une heure.

La Rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.